mercredi 2 octobre 2013

Euthanasie

L'euthanasie est un sujet qui suscite en permanence le débat dans la société actuelle. Le but de cet article n'est pas de rentrer dans le débat, mais de voir quelle est l'origine de ce mot afin de mieux en comprendre le sens. 

L'origine de ce mot est à rechercher au XVIIIème siècle, en pleine période de philosophie des Lumières, et désignait un concept philosophique et théologique: "L'art, ou la science de rendre la mort douce", du grec "ε υ ̓ θ α ν α σ ι ́ α", qui signifie "belle mort" (on retrouve "thanatos", la mort). La définition de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert est la suivante : "mort heureuse, ou passage doux & tranquille, sans douleur, de ce monde en l’autre" : 


...car le commun des hommes, sur-tout ceux de la campagne, voient la mort sans effroi ; c’est la fin des chagrins & des calamités des misérables. La mort, disoit Caton, ne peut jamais être prématurée pour un consulaire, fâcheuse ou deshonorante pour un homme vertueux, & malheureuse pour un homme sage. Rien de violent ne l’accompagne dans la vieillesse ; les sens sont hébétés, & les vaisseaux se sont effacés, collés, ossifiés les uns après les autres ; alors la vie cesse peu-à-peu ; on se sent mourir comme on se sent dormir : on tombe en foiblesse. Auguste nommoit cette mort euthanasie ; expression qui fit fortune à Rome, & dont tous les auteurs se servirent depuis dans leurs ouvrages...

Dans le domaine médical, le mot désigne encore "une mort douce, de laquelle la souffrance est absente, soit naturellement, soit par l'effet d'une thérapeutique dans un sommeil provoqué."

 Mais usuellement, et c'est ainsi qu'il est employé aujourd'hui, ce mot a glissé de sens pour désigner quelque chose de beaucoup plus précis : le "fait de donner délibérément la mort à un malade (généralement incurable ou qui souffre atrocement)", concept qui se rapproche du "suicide assisté pour raisons médicales", et par extension "le fait de supprimer les sujets tarés afin de satisfaire des exigences de nature collective", qui se rapproche du concept de l'eugénisme.

Source : CNTRL, Encyclopédie de Diderot et D'Alembert

Réactions :