lundi 16 juin 2014

Calmar/Calamar : une étymologie qui fait couler beaucoup...d'encre!


Vous connaissez tous ce sympathique céphalopode qu'est le calamar (ou calmar, ou seiche).

Le mot "calmar" apparaît en français au XVe siècle, sous les formes "calmart", "calemart", avant de se stabiliser en un doublet  "calamar"/"calmar", aux XVIIème et XVIIIème siècle..

Les deux formes existent donc depuis belle lurette, pas étonnant que l'on hésite encore!

Mais d'où vient donc ce mot "Calmart/Calemart"?

La réponse est étonnante, et très amusante :

Le mot vient de l'italien "calamaro", qui signifie, "écritoire portative" (sens attesté dès le XIVe siècle), c'est-à-dire un petit coffre permettant de ranger tout le matériel pour écrire.

En parallèle, c'est au milieu du XVIème siècle que le mot "calemar" apparaît dans le sens zoologique, et désigne le mollusque céphalopode dont il est question ici. "Calamar" est attesté en ce sens au XVIIe, puis "calmar" au XVIIIe.

Mais alors, me direz-vous, quel rapport entre la boîte pour ranger des plumes à écrire et la seiche ?

 La réponse est : l'ENCRE évidemment ! Eh oui, les calamars produisent un liquide noirâtre que l'on appelle l'encre.

Etonnant, non? 

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire