mardi 1 avril 2014

Avoir du peps

Les émissions culinaires comme Top Chef regorgent d'expressions qui font saigner les oreilles, telles que "c'est gourmand", "c'est graphique", ce plat est "malin", etc. Cette fois-ci, penchons-nous sur cette fameuse expression : "Avoir du peps", utilisée pour désigner que le plat est relevé, qu'il y a des éléments qui lui donnent un certain relief gustatif.
A l'origine, le mot "Pep" est une abréviation de "pepper" ("poivre")qui est née en 1912 pour qualifier des manifestations organisées pour susciter l'enthousiasme et l'entrain avant une compétition sportive. Le poivre étant un stimulant, le mot "pep" a pris le sens de tonus, d'énergie, de dynamisme, d'entrain. Au Québec, une personne "péppée" est d'ailleurs une personne pleine d'entrain.

Ce n'est qu'en 1926 que le mot est apparu dans la langue Française, avec à la fin un "S" que l'on ne parvient toujours pas à expliquer.

Puis l'expression a atterri dans le vocabulaire de la cuisine, ce qui est amusant puisque le poivre est une épice utilisée pour relever les plats. Du sens figuré "entrain, dynamisme", le mot est presque revenu à son sens d'origine !

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire