lundi 8 septembre 2014

Aptonyme

Laurent Barre, expert-comptable

Un aptonyme, c'est un nom qui convient particulièrement à la personne qui le porte.

On notera par exemple :

  • Gérard Manfroy, chauffagiste à Waterloo
  • Marco Velo, cycliste professionnel
  • Benjamin Millepied, danseur
  • Robert Grossetête, philosophe
  • Mickaël Gelabale, basketteur
  • Docteur Pippi-Salle, urologue
  • Pierre Plouffe, champion du monde de ski nautique
  • Simon Loterie, qui a gagné au loto

Des aptonymes, en images : 

E. Malfaisan, Mandataire de Justice

Docteur Soulacroup, Gynécologue

Docteur Bonnemort, médecin


Et il y en a beaucoup d'autres encore!

Dans la plupart des cas, les aptonymes n'ont rien de particulièrement amusant, car beaucoup de patronymes sont issus du métier qu'exerçait la personne (Boulanger, Couturier...),  ou d'une caractéristique physique (Leroux, Lebrun...). Autrement dit, la plupart des noms de famille ont d’abord été des aptonymes. Les surnoms pouvaient varier au cours du temps et se transmettaient parfois aux enfants. Ce n'est qu'au XVIe siècle, que l’instauration de l’état civil mit un terme à ces pratiques et que le nom de famille s’est  transmis systématiquement, diminuant du même coup le nombre d'aptonymes, sauf par exemple dans les cas où un métier se transmettait de génération en génération.

Un contraptonyme est un nom qui ne correspond pas du tout à la personne qui le porte.

Etymologiquement, "aptonyme" est ce que l'on appelle un "monstre", c'est-à-dire un mot mélangeant une racine latine (aptus = adapté), et grecque (onyme = nom).

Pour en savoir plus sur les aptonymes, rendez-vous sur le site canadien dédié à ces particularités.

Et pour finir, ce gag de Geluck :


Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire