jeudi 25 septembre 2014

Le fainéant et le vaurien

Homer S. un fainéant célèbre


Fainéant et vaurien sont ce qu'on appelle en étymologie des "mots composés masqués", c'est à dire des termes créés par composition de plusieurs mots, mais qui ne sont plus perçus comme composés car le temps les a "soudés".


Le mot "fainéant" date du début du XIVème siècle, et est composé de fait (du verbe faire) et de néant : Il signifie donc littéralement « qui ne fait rien ».

Toutefois, si on va plus loin dans l'étymologie, il est en réalité l’altération d’un mot plus ancien : "feignant" qui est né au XIIème (qui subsite aujourd'hui), et qui est le participe présent de feindre signifiant « faire semblant de, se dérober », et par conséquent « rester inactif, paresser ». Le feignant est donc littéralement celui "qui ne veut rien faire".


Penchons-nous maintenant sur le vaurien, mot né au milieu du XVIème siècle. Ce mot est le résultat d'une soudure de "vaut" (du verbe valoir)  et de "rien". À l’origine, c'est un terme assez fort s’appliquant à une personne vraiment peu recommandable. Le sens du mot s'est affaibli avec le temps et  désigne maintenant un voyou, ou un adolescent insolent.


Ajoutons enfin que, malgré le lien étymologique entre fainéant et néant et  celui de vaurien avec rien , le féminin de ces mots sont fainéante, et vaurienne, ce qui montre bien que l'on ne les perçoit plus comme des mots composés.

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire