mardi 25 novembre 2014

L'albatros, le pélican et le fou de Bassan


Albatros


Vous connaissez peut-être ces mots de Baudelaire, dans le poème "l'albatros", où il compare le poète à un albatros, si à l'aise dans les airs, et si maladroit au milieu des hommes.

Le Poète est semblable au prince des nuées 
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ; 
Exilé sur le sol au milieu des huées, 
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.


Mais savez-vous d'où vient le mot "albatros"?

Le terme apparaît pour la première fois dans le "Voyage autour du monde" de Guillaume Dampier, au XVIIème siècle, sous la forme "algatros".

Il vient en réalité du portugais, car les portugais, grands navigateurs, avaient l'occasion de croiser ces oiseaux. Les grands oiseaux de mer (Fou de Bassan, pélican et albatros étaient alors nommés indifféremment "Alcatraz", ce qui provoquait une certaine confusion dans la plupart des ouvrages scientifiques. L'île d'Alcatraz (célèbre pour sa prison) tire son nom du fait qu'il y avait beaucoup de pélicans qui y vivaient (mais maintenant, le pélican ne se dit plus "Alcatraz" en espagnol. C'est le fou de Bassan qui est nommé ainsi).

Ensuite, les voyageurs anglais ont déformé le mot, en le mixant avec la racine "albus" (blanc, en latin), pour former "albatross".


Aujourd'hui, on a bien la distinction claire entre ces trois oiseaux quand même différents :

- L'albatros, dont on a déjà analysé l'étymologie plus haut.

- Le fou de Bassan, qui est appelé ainsi car il est très peu craintif vis-à-vis de l'homme, ce qui le rend vulnérable. Les hommes le considèrent du coup comme "fou".Quant à Bassan, il vient de Bass Rock, un îlot écossais où l'on trouve une colonie de fous de Bassan depuis des siècles.

Fous de Bassan


- Le pélican : son nom vient juste du latin "pélicanus" qui vient lui-même du grec pelekys signifiant "hache", en raison peut-être de la forme de la poche sous son bec.

Pélican



Réactions :

1 commentaire: