mardi 14 octobre 2014

Mettre à pied


Chevalier mis à pied

Mettre à pied, c'est suspendre quelqu'un de son emploi pour un temps déterminé.

L'expression vient d'un usage en vigueur du temps des Romains. Lorsqu'un chevalier ne se comportait pas comme il le fallait, le censeur lui retirait son cheval et l'obligeait à marcher à pied.

L'usage est resté au Moyen-Age, mais uniquement dans les cas très graves de félonie, de parricide ou d'inceste : dans ces cas-là, la "mise à pied" consistait en un rituel très précis et mené par les ecclésiastiques qui récitaient l'office des Morts, chassaient et maudissaient le coupable en lui ayant au préalable retiré tous les insignes de sa fonction, et l'obligeaient à partir sans sa monture, à pied.

Aujourd'hui, l'expression est restée et n'est plus appliquée que pour des motifs moins graves.
L'employé mis à pied ne doit quitter sa fonction que temporairement.

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire