mercredi 27 novembre 2013

Grog


C'est l'hiver, il fait froid, et beaucoup de gens aiment se réchauffer en prenant un bon grog. Mais savez-vous d'où vient ce breuvage, et quelle est l'origine du mot?

Pour cela, il faut remonter en 1740, à bord des navires de la Royal Navy. Voilà l'histoire.

Lors de longs voyages, les besoins en eau représentaient des quantités considérables. Étant donné qu’il n’était pas pratique de distiller de l’eau de mer, des barils d’eau claire étaient embarqués. Malheureusement, des algues s’y développaient très vite, rendant l’eau inconsommable. On ajoutait alors de la bière ou du vin à l’eau stagnante afin de la rendre buvable, mais cela nécessitait d’embarquer encore plus de barils d’alcool dont la qualité s'altérait elle aussi. Tandis que les longs voyages se multipliaient entre l'Angleterre et les Amériques, l’emmagasinage devint un problème de plus en plus important dans la mesure où la ration de bière des marins était d’un gallon (environ 4 litres) par jour. Après la conquête de la Jamaïque par la Grande-Bretagne en 1655, la bière et le brandy furent graduellement remplacés en tant que boissons privilégiées par une demi-pinte de rhum. Celui-ci était donné pur aux marins, ce qui causa des problèmes supplémentaires, car certains marins mettaient leurs rations de côté pendant plusieurs jours en vue de tout boire d’un coup.

En raison des problèmes de santé et de discipline qui en résultaient, l’amiral le plus haut gradé de la Royal Navy, Edward Vernon (surnommé “Old Grog” car il s'habillait avec des vêtements en tissus de Grogram, mélange de soie et de laine) ordonna en 1740 que le rhum soit dilué avec 4 fois sa mesure en eau, et servi en deux fois sur une journée. Cette opération avait le double avantage de réduire les effets du rhum et d’en accélérer le processus d’altération de façon à éviter que les marins constituent des réserves. Pour améliorer le goût de ce breuvage, il décida d'ajouter du citron, ce qui eut pour effet inattendu de lutter contre le scorbut, maladie qui touchait beaucoup les marins.

Cette disposition fut incluse dans le règlement officiel de la Royal Navy en 1756 et fut la norme jusqu'en 1970. 

Réactions :