mardi 29 octobre 2013

Le genre des mots d'origine étrangère

Vous êtes-vous déjà demandé qui décide que les mots d'origine étrangère aient un genre masculin, ou féminin? Pourquoi on dit "un" parking et non "une parking"?
En fait Ce n’est pas l’Académie française, mais l’usage – et ce dernier est lié à un certain sentiment de la langue – qui décide du genre des mots étrangers.
Voici très sommairement, les usages qui président à l'attribution d'un genre aux mots étrangers :
- Pour les animés sexués, on dérivera le genre grammatical du genre naturel (sexe) ; exemple : la nurse, le clown, le kaiser, le kronprinz, la nixe.
- Pour les autres mots présentant soit une finale proche des finales caractéristiques d'un genre grammatical français, soit une ressemblance ou affinité sémantique avec des mots français de tel ou tel genre, l'attribution au mot étranger du genre grammatical se fera par analogie (de structure ou de sens) ; exemple : sprinter, manager, le deutsche Oper, la Totentanz.
- Pour les mots échappant aux catégories ci-dessus, le masculin, genre "non marqué", à valeur générique et, à certains égards, tenant lieu de "neutre", l'emportera, exemple les mots en -ing, comme jogging, lobbying, ou d'autres comme week-end, baby-foot, dead-heat, le kummel, le lied ou le krach.



Réactions :