mardi 8 avril 2014

Commémorer ou célebrer ?

Flamme commémorant la mort du soldat inconnu
En ce moment, on lit et on entend que l'on commémore l'anniversaire du génocide du Rwanda, ou qu'on commémore le centenaire de la Première Guerre Mondiale.

Mais cet usage est-il correct?

Les verbes célébrer et commémorer sont très souvent confondus, à tort. En effet, si ces deux verbes ont en commun l’idée de souligner un fait important, ils ne sont pas parfaitement synonymes et ne sont pas interchangeables dans tous les contextes.

Le verbe célébrer possède plusieurs sens. Il signifie « accomplir solennellement une action » ou « fêter un événement » ou encore « faire publiquement l’éloge de quelqu’un ou de quelque chose » (mais cet usage est plus littéraire).

Le verbe "commémorer" (du latin "commemorare" signifiant "se rappeler de"), de son côté, a un sens beaucoup plus restrictif : il peut uniquement signifier « rappeler ou marquer par une cérémonie le souvenir d’une personne ou d’un événement ». En d'autres termes, la "commémoration" n'est qu'un type particulier de célébration.


En conséquence,  l’expression "commémorer un anniversaire" est un pléonasme : un anniversaire est par définition une date rappelant le souvenir d'un événément survenu auparavant. En d'autres mots : "commémorer un anniversaire, c'est "rappeler par une cérémonie une date rappelant le souvenir d'événement", ce qui est redondant.

On commémore donc un événement, la naissance ou la mort d’une personne, mais on célèbre un anniversaire.

On peut donc dire :  "La fin de la Première Guerre mondiale est commémorée chaque année."

On ne peut pas dire : "On va commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale cette année."

Réactions :