mercredi 26 mars 2014

Nouveaux mots de la semaine



Dans le cadre de la Semaine de la langue Française et de la Francophonie, un concours a été organisé pour élire de nouveaux mots. 3000 participants se sont prêtés au jeu, et voici les gagnants :

  •  Escargoter : Prendre son temps. 
  •  Se mémériser : (verbe pronominal, 1er groupe) Se vieillir au moyen d'habits hors d'âge. 
  •  Tôtif : Le contraire de tardif : un réveil tôtif ; et l'adverbe dérivé : tôtivement. 

On notera tout de même que l'Académie française n'intègre dans son Dictionnaire que les mots validés par l'usage, ce qui n'est pas encore le cas des mots mentionnés ci-dessus. Elle ne peut donc prendre en compte des créations lexicales qui, aussi amusantes soient-elles, relèvent plus du jeu de mot, (et cette expression n'est en rien péjorative), que de la terminologie.


Parmi les mots qui été nommés, voici la liste complète, n'hésitez pas à dire ce que vous en pensez! :

  • Afrancien : (n. et adj.) Français d’origine africaine ou Africain de France (ethnologie). Qui est propre aux Français d’origine africaine. Relatif aux Français d’origine africaine. 
  • Bussoter : Attendre le bus. Krealinker : Partager une idée créative sur un support de communication virtuel (réseau social, forum…). 
  •  Escargoter : Prendre son temps. 
  •  Gremcher : Faire son grincheux boudeur. 
  •  Lalaliser : (verbe du 1er groupe) 1. Chanter « la la la » quand on ne peut pas se rappeler les paroles. « Tu connais cette chanson, c’est la la la la … ». 2. Utiliser trop souvent l’expression « Oh là là ». « Il m’énerve, il lalalise sans cesse. » 3. Traiter avec légèreté. « Il ne faut pas lalaliser ce problème. »
  • Cordiamicalement : Contraction de « cordialement » et « d’amicalement ». Formule de politesse se plaçant en fin de texte avant son propre nom. A utiliser quand la relation avec la personne visée, sans être déjà amicale, est toutefois plus que simplement cordiale. 
  •  Jeudredi : (nom masculin) S’emploie à la place de jeudi. Façon de positiver la fin de semaine en renommant le jeudi : plus tout à fait jeudi mais pas encore vendredi. Peut également être employé pour accélérer la venue du week-end. Ex. « Superchouette, aujourd’hui c’est jeudredi ». 
  •  Maisnif : Odeur caractéristique d’une maison. 
  •  S’enrêver : S’embarquer dans un rêve éveillé (en général contre son gré…). 
  • Textoter : (verbe) Communiquer par texto. Ex : Il textote sans arrêt avec ses amis. 
  •  Se mémériser : (verbe pronominal, 1er groupe) Se vieillir au moyen d'habits hors d'âge. Ex : Elle pourrait être jolie si elle ne prenait tant de soin à se mémériser. 
  •  Se miroiriser : Se regarder dans le miroir. 
  • Scolarophobie : (nom féminin) Phobie de l’école . 
  •  Shopivore : (nom masculin et adj.) Se dit de quelqu'un qui est addict au shopping. Ex : Il passe son temps dans les magasins ! C'est un véritable shopivore. 
  •  Uhuter : (verbe transitif) Coller avec de la colle en bâton. 
  •  Empreinter : Emprunter des chemins où on laisse son empreinte. 
  •  Saladiner : (verbe intransitif, 1er groupe) Manger une salade au dîner. Ex : Maman, je saladine avec mes copines aujourd'hui ! 
  •  Flemmitude : (n.f.) Attitude molle qui consiste à traîner les pieds et à vouloir rester dans son lit. Ex : Cet élève fait preuve d'une trop grande flemmitude, dit le professeur. 
  •  Peurophobie : (nom féminin) La peur d'avoir peur. Mamimosas : Grand-mère qui adore les fleurs.
  • Accordéontologie : Morale élastique. 
  • Mondemoisil : Titre donné aux jeunes garçons et hommes non mariés (même principe que pour mademoiselle, sauf que le « ma » et le « elle » ont été mis au masculin). 
  •  Marmoufler : Pantoufler comme une marmotte (ou marmotter comme une pantoufle) pendant un ou plusieurs jours d’affilée. 
  •  Baïe-baïe : Se quitter avec un pincement au cœur. Douleur provoquée par la séparation. 
  •  Vexpresso : Etat d’une personne qui se vexe instantanément avec ou sans sucre. 
  •  Malabarbe : Homme barbu. 
  •  Esquivarder : Bavarder pour esquiver une tâche ennuyeuse. 
  •  Tôtif : Le contraire de tardif : un réveil tôtif ; et l’adverbe dérivé : tôtivement… 
  • Adverboulimique : (adj. ou nom.) Se dit d’un rédacteur qui fait un usage excessif des mots modalisateurs. C’est un auteur très, trop, si, tant, tellement, plus… un véritable adverboulimique.

Réactions :